MENU

Les Résidences

Les résidences par ordre chronologique, de la dernière …. à la première!

Du 8 au 12 janvier 2024, nous étions de nouveau à La Mure Cinéma Théâtre pour retravailler les Petits Poèmes de Derrière.

Retravail d’éclairation,  pénombrisation, retravail de spatialité, dramaturgité, tous cela au service d’une poésité.

Bref, en bref, quelques photos:

Crédit photos: NayaTi Photo

______________________________________________________________________________________________

Du 18 au 21 décembre 2023 à La Clouterie, St Barthélémy de Séchillienne.

Attention – nouveau projet-nouveau projet-nouveau projet-

Un nouveau projet c’est comme un champignon qui pousse, on a du mal à le contenir, on se dit qu’on devrait pas, c’est pas le moment, mais le désir d’inventer, de créer est là, ça germe dans la tête, ça grossit, ça prend de l’espace, impossible de le contenir. Alors paf, on est parties en résidence avec Juliette, jeune harpiste aux doigts qui tricotent.  

On a été accueillies à La Clouterie, espace Culturel et municipal de la commune de St Barthélémy de Séchilienne (merci à eux) du 18 au 21 décembre pour commencer à débuter d’inventer les prémisses des premières pierres d’une future et nouvelle création. Pas encore de titre à ce jour-là, tout ce qu’on peut vous dire c’est que ça parlera de vin et qu’il y aura de la harpe.

 

A suivre…

______________________________________________________________________________________________

Du 6 au 10 février  2023, nous étions  en résidence, accueillis par La Faïencerie, espace culturel de La ville de La Tronche, (que des mots qui pétillent).

Nous avons été comme l’éléphant dans un magasin de porcelaine, marchant sur nos pointes de pieds, nos corps en tutu se moulant dans la lumière reflétée des céramiques apnéiques, attentifs, pointilleux, espérant accoucher d’une souris simple et dense, blanche, lumineuse mais nourrie par la pénombre et les teintes entre deux du crépuscule… Entre chien et loup, entre taureau et buffle…
Et c’est ce qui s’est passé! Une forme est née, qui pourra jouer aussi dans les écrins noirs des théâtres, pour une fois dedans avant dehors, mais dehors  aussi quand même, grâce à la lumière imaginée par Nicolas Coulon.

Sur ce plateau  aux proportions étranges et surélevés – mais j’aime bien, ça fait réfléchir autrement, en 5 jours il s’est passé un challenge comme d’habitude:

-La mise:  installation des instrus, retours, machines, installation des  lumières , balances, réglages , re balances, re réglages

-la réadaptation des morceaux écrits par Léa auparavant. (Norbert peut faire comme si il jouait de la guitare avec son accordéon quand même…)

la création lumière  

La mise en espace et  en scène,

les répétitions, poèmes en musique, silences, danses, tuilages, filages

Tout ça pour être prêts à 16h le vendredi pour une restitution publique!

Et voilà que nait et prend corps enfin cet objet, Les Petits Poèmes de Derrière, récital de poèmes érotiques, en format duo, avec Norbert Pignol au diatonique et aux machines, mais en fait aussi trio avec la lumière qui nous accompagne, crée in situ par Nicolas Coulon.

Merci à eux deux, on s’est bien marrés et je crois qu’on  va continuer de se marrer

Merci à La Faïencerie,  Sandrine, Eloïse et surtout Franck Mas, mis à disposition 2 jours pour l’accueil technique.

Merci surtout à Léa Dessenne, à l’origine du projet, qui a composé tous les passages guitare, violon alto, percussion du disque et qui finalement n’apparaît plus dans la forme définitive du projet.

_____________________________________________________________________________________________

Du 9 au 13 janvier 2023 nous étions de nouveau en résidence à LMCT, La Mure Cinéma Théâtre. C’est si pratique de pouvoir utiliser cet outil à domicile, presque de l’autre côté de la rue, de faire son travail en contribuant à participer à l’élan culturel et artistique local et d’ y aller à pieds les jours où l’on est pas chargés. (et puis de toute façon, y a plus de neige)

LMCT nous a accueilli et nous avons établi une petite co-production avec eux pour remettre sur les rails  cet ancien nouveau projet qui  s’appelle Discordes. Pour rappel Discordes sort tout droit des Paniers Artistiques (OHAURA) version 2022 et avait 5 jours de création à son actif avec 5 dates pour un challenge réussi, type happening,  mais qui n’était pas censé aller plus loin.

Mais l’envie d’utiliser cette proto forme a cheminé, alors nous avons remis le couvert. (Pas de gaspillage, que du recyclage)

Discordes, un trio burlesque, musical et dansé:

Lors de cette résidence nous avons retravaillé, affiné la forme existante, tenté de comprendre un peu plus ce que nous étions en train de faire, préciser nos personnages, dentelé les mouvements, délier et relier certaines choses. Pas vraiment de rallonge pour l’instant, plutôt de l’écrémage, mais il est maintenant bien sûr prévu d’autres temps de travail pour que le format approche un peu plus d’un format standard.

Nous avons bénéficié d’un beau regard extérieur et donc d’une aide considérable de Patrick Seyer, metteur en scène et comédien grenoblois et… retraité!

La sortie de résidence du vendredi soir a été l’occasion de montrer le travail à une soixantaine de personnes. Les retours ayant été positifs, qu’est-ce que vous croyez qu’on va faire? on va continuer bien sûr!!!

 

en coproduction avec

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tadzum tadzum du 10 au 14 octobre 2022, nouvelle résidence sur notre plateau presque à domicile, La Mure Cinéma Théâtre! Merci à eux d’accueillir chaque fois leur voisin!

Nous avons donc, cette fois-ci c’est promis, terminé la création Troubles! avec un rajout d’un beau 15/20 minutes afin que -attention, dans ma bouche, c’est un gros mot- la durée en devienne standard, puisque nous avons maintenant un peu plus d’une heure de spectacle (durée tout de même variable en fonction de l’endroit de déambulation).

Il ne reste plus qu’à répéter et aussi, c’est terriblement difficile, à sentir à quel endroit ces morceaux vont s’intercaler. J’ai une peur bleue de l’effet papillon et en même temps, le spectacle est vivant, c’est excitant!!

Nous avons vraiment hâte de vous montrer tout ça. Programmateurs, à vos agendas!

Teaser en cours de fabrication, à venir donc.

Et un article dans le Dauphiné, merci à Xavier Mezerette.

                                                                                                   

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 4 au 8 avril 2022,  résidence  au Plato à Roman sur Isère avec Troubles! Et une sortie de résidence le 8, nouvelle occasion de montrer, tester, profiter des yeux des uns et oreilles des autres pour la fabrique des retours et commentaires.

En tout cas, Troubles! comme les petites gouttelettes d’un brouillard en suspension prend forme, se déforme et se reforme. La bête émerge.

Ici nous avons écrit la déambulation pour des espaces intérieurs, fait balader le public dans les espaces du Plato, soit un plateau, une salle à manger, une salle de réunions et des bureaux. C’était top!

Troubles! déambulation intérieure extérieure. La travail avance à grand pas.

Merci aux tenanciers du Plato pour leur accueil                                                                                                                                      

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 3 au 7 janvier 2022, la compagnie était en résidence à la maison … enfin presque … à La Mure Cinéma Théâtre, le centre culturel du plateau Matheysin; merci à eux pour cet accueil.

On a continué de travailler sur Troubles!

Et ça avance, avec ses reculades, ses doutes et  ses grands moments d’excitation qui se transforment en fameux coups de barre. On a voulu travailler dehors (puisque pour rappel Troubles! est une déambulation de rue) mais si vous ne connaissez pas La Mure d’Isère et sa neige endémique, vous n’avez rien vu. Alors on est resté dedans pour inventer de nouveaux tableaux.

————————————————————————–

Petite bafouille ici

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 12 au 15 septembre 2021:

Entre faire de la paperasse sur un ordi et se mettre dans une petite boite noire avec le grand vide magique des débuts de création, qu’est-ce que vous pensez qu’on préfère?

Ouiiiii!! Du 12 au 15 septembre 2021, nous étions Coralie et moi-même en résidence au Poulailler dans le Trièves pour démarrer le nouveau projet de nouveau solo de Coralie.                 

Ça s’appellera Je ne pars jamais sans dire au revoir.                                                                                                                            

C’est le tout début du début. Elle joue, je lui fais de l’oeil extérieur. Merci à Gillou et Blandine pour leur accueil, comme d’habitude.

        

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nouveau style de résidence:

Du 20 au 22 juillet 21, la compagnie était un peu en résidence et un peu en vacances.

Comme Troubles ! devait faire sa première au camping des Faures , on en a profité pour répéter assidument tout en se laissant manger au restau midi et soir et en se permettant une trempette au lac en fin d’après-midi.

3 jours hyper efficaces en terme de travail. Troubles! est bel et bien en train de devenir une déambulation de danse théâtre. Nous avons étudié le terrain pour y créer ou adapter 5 tableaux avec des trajets et marches/états spécifiques pour les relier.

Il faisait beau, c’était la campagne, on était bien et on a bien joué.

Merci à Lucie pour ses jupons très réussis

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Ça rentre! On peut aussi jouer dans votre yourte !!!!
Coralie était en résidence  pour retravailler Mambo chez Manu Sembély les 25-26 mai 2021

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Et hop une de plus, résidence du 7 au 12 mai 2021 à L‘Espace Bellevarde de Challes les Eaux dans le 73. 

Du 7 au 9, Madame Zola a travaillé  scène et clip, mmmmmm …

Du 10 au 12, on a bien retravaillé Histoire de P’tite Graine, histoire de se remettre dedans avant les premières dates qui arrivent et histoire de revoir et d’améliorer la création lumière. Merci à Fla pour son boulot avec une console qui n’arrêtait pas de sauter.

Merci aussi au régisseur de la salle, François,  pour son aide!

Voir un article du Dau..phiné Libéré

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Du 5 au 9 avril, Madame Zola était aussi en résidence dans la salle l’ Oriel à Varces Allières et Risset (38).            

Un autre article pour vous rendre compte ici là:

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nouvelle résidence: du 20 au 25 avril 2021 à La Fabrique Jaspir, à St Jean de Bournay en Isère, youpi!

 

 

Ça été le moment de commencer le travail sur Troubles! déambulation pour 4 danseuses.

On a bien bossé, et il commence à s’esquisser une forme. Vivement la prochaine résidence!

Petit test pendant lors d’une manifestation contre la réforme de l’assurance chômage à Grenoble :

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La compagnie sera , est et a été en nouvelle résidence  à l’Espace Culturel PAUL JARGOT  de Crolles, du 1 er au 5 février 2021.

Cette  résidence  est une résidence solidaire-donc une co-production– de la ville de Crolles pour les naufragés de la crise sanitaire (tous en vérité). C’est une résidence de CREATION LUMIÈRE toujours pour le solo Gestus qui sera fin prêt par la suite à jouer logotype de la communededans quand la bise sera venue. (chaque hiver quoi).

 Elle soutient aussi Histoire de P’tite Graine en offrant un espace et un temps de travail dans le cadre de cette même  résidence.

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Résidence au POT AU NOIR, magnifique lieu, de du 24 au 26 novembre 2020 pour adapter Gestus à la salle.

Rivoiranche est le lieu-dit, situé à 800 mètres d’altitude, à l’écart du village de Saint-Paul-les-Monestier. Créée en 1997, l’association Le Pot au Noir s’occupe de la mise en oeuvre de son projet artistique et culturel, défini ainsi dans les statuts : « le développement et la promotion de toute activité éducative et culturelle en référence à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme »

Premiers pas pour Gestus en salle, comment transformer ce qui occupe l’espace public, bitume, terre, herbe pour lui donner un aspect et un sens différent et compatible avec le rectangle d’un plateau. Une histoire géométrique à base de rond et de carré.